1

5 choses à faire pour devenir un meilleur joueur, sans entraînement !

On est d’accord, si vous voulez améliorer votre maniement de bâton, votre coup de patin ou votre précision de tir, il vous faudra forcément passer par des sessions d’entraînement. Mais parfois, il suffit juste d’utiliser sa tête pour mieux jouer. J’ai tenté l’exercice, et j’ai trouvé 5 astuces qui ne demandent pas d’entraînement. Elles devraient vous permettre de devenir un meilleur coéquipier, très simplement. Prêts à changer vos habitudes ? C’est parti !

#1 – Ne jamais faire de passe dans l’axe

C’est l’une des erreurs les plus basiques ! On la fait souvent lorsqu’on débute le hockey, en particulier si on démarre défenseur. Comme on ne manie pas encore très bien la rondelle, on veut rapidement la passer et relancer le jeu. Mais de quoi s’agit-il en fait ? Pour faire simple, je vais décrire la situation de jeu : vous êtes défenseurs et venez de récupérer la rondelle dans votre coin de patinoire. La pression est assez forte et vous n’avez pas vraiment le temps de souffler. Vous levez la tête (c’est bien!), et voyez un de vos ailiers complètement dégagé. Mais voilà, celui-ci se trouve de l’autre côté du corridor central. Tant pis, vous tentez tout de même la passe…

Aie ! Sous la pression, votre passe n’est finalement pas si rapide que ça. Le temps qu’elle traverse la patinoire, la voilà interceptée par le centre adverse. Il se retrouve seul, face à votre gardien…
Je pense que vous voyez maintenant où je veux en venir. En situation de défense, une passe dans l’axe, c’est une merveilleuse occasion de se faire intercepter la rondelle. Avec comme résultat : un beau revirement de situation ! A moins que vous ne soyez sûrs à 200% que votre passe ne sera pas interceptée, ne faites jamais de passe dans l’axe. Préférez toujours une protection de palet et attendez d’avoir un coéquipier dégagé derrière la cage ou de votre côté de la glace. Dans le pire des cas, si vous êtes battus, l’équipe adverse devra forcément faire une manœuvre avant d’atteindre vos cages. C’est toujours préférable à un tir plein axe… 😉

#2 – Sur le banc, ne regardez pas le jeu…

Regardez les coéquipiers que vous allez remplacer! C’est une habitude facile à prendre, qui vous évitera beaucoup de situations de confusion et de perte de temps. Lorsque vous êtes sur le banc et que vous faites partie de la prochaine ligne à monter, évitez absolument d’être absorbés pas l’intensité du match en cours.

Votre job, c’est de vous assurer à tout moment que vous êtes prêts à embarquer sur la glace. Si vous êtes en train de regarder l’action en cours, vous ne ferez probablement pas attention à votre coéquipier qui réclame un changement. Résultat : pendant quelques secondes, votre équipe se retrouvera en infériorité numérique. Si un revirement se produit à ce moment là, et que vous prenez un but, vous pouvez êtes certains que vous allez passer un mauvais quart d’heure à votre prochain passage au banc. Vous l’aurez mérité, c’est votre responsabilité.

Rappelez-vous : “les spectateurs, c’est dans les gradins, pas sur le banc !” 😉

Des joueurs de hockey sur le banc

#3 – Ecouter le coach

Pour beaucoup d’équipes amateures, c’est un simple joueur qui se porte volontaire comme coach. Et ce n’est pas une tâche facile. D’une part, l’entraîneur-joueur doit assurer la préparation des trainings. Mais d’autre part, il doit aussi savoir s’entraîner tout en observant son équipe pour s’assurer qu’elle exécute correctement les exercices. Associé à un besoin d’une certaine forme de charisme et de leadership, on imagine aisément que c’est un rôle qui n’est pas facile à tenir. Alors pensez à faciliter la tâche de votre coach.

Cela passe avant tout par votre attitude. Par exemple, s’il appelle au regroupement, ne faites pas partie de ces joueurs qui ne pensent qu’à frapper la rondelle entre deux exercices. Non seulement vous ferez attendre le reste de votre équipe, mais en plus vous fatiguerez votre entraîneur qui devra vous demander de rejoindre le cercle.

De la même manière, limitez vos blagues et autres niaiseries pendant les explications. Rappelez-vous que :
– 1 : cela coupe votre coach et c’est un manque de respect vis à vis de son travail préparatoire. Par ailleurs, vous perdrez du temps de jeu, puisqu’il est fortement probable qu’il doive recommencer du début pour que toute l’équipe comprenne l’exercice.
– 2 : vos coéquipiers en ont peut-être déjà fait une ou deux au début du training, il est inutile de renchérir.
– 3 : les autres joueurs sont avant tout là pour jouer. Pas pour assister au résultat de votre carrière d’humoriste raté 😉

En somme, on est d’accord, c’est toujours mieux de s’entraîner dans la bonne humeur. Mais gardez en tête que chaque blague fera perdre une minute ou deux, et qu’il est toujours mieux de garder ces minutes pour du temps de glace !

Finalement, si vous bénéficiez d’un véritable coach formé pour enseigner le hockey, savourez cette chance, car d’autres équipes vous l’envient !

Explications pendant un entrainement

#4 – Rester concentré et calme

Dans la continuité du point précédent, restez concentrés et le plus calmes possible sur la glace. Le hockey est un sport rapide et exigeant physiquement, chaque seconde compte. Vous devez donc utiliser votre cerveau à chaque instant pour prendre la meilleure décision. Vous venez de subir une faute que l’arbitre n’a pas sifflée ? Je suis d’accord, le sentiment d’injustice est dur à avaler. Mais ne perdez pas votre temps à gémir et à demander un 2 minutes de pénalité. Vous risqueriez un revirement décisif qui mettrait votre équipe dans une situation délicate.

Idem dans le cas où la tension monte avec un autre joueur. Le hockey est un sport de contact, il est donc normal que certaines situations soient un peu “tendues”. Acceptez-le, restez factuels et laissez l’arbitre faire son travail. Vous êtes là pour faire gagner votre équipe, pas pour lâcher vos gants et vous battre. Si c’est le cas, allez plutôt faire un sport de combat, ça vous aidera à canaliser votre énergie.

En lisant ces lignes, vous allez certainement me dire “Ok Dorian, c’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment fait-on pour garder son calme ?”.

Je vous donne ici deux techniques que j’utilise en match : la première consiste à vous concentrer sur votre respiration à chaque retour au banc. En faisant cela, vous diminuerez l’action de l’adrénaline, une hormone liée au stress. C’est une technique qui est très employée en gestion du stress car elle permet de reprendre le contrôle de ses émotions. Ne la sous-estimez pas, elle peut grandement vous aider à rester concentrés et calmes au cours d’une game !

La seconde technique consiste à recadrer la situation dans un contexte plus global. Quel est l’enjeu du match en cours et de l’action qui vient de se dérouler ? Sont-ils vraiment si importants ? Quels sont les vrais enjeux ? Simplement votre honneur ou véritablement le futur de votre équipe ? Pensez-y à deux fois, vous verrez que dans la plupart des cas, il est inutile de virer au rouge 😉

Joueur de hockey énervé

#5 – Toujours penser au rebond

Le gardien n’a pas réussi à geler la rondelle et il vous laisse un rebond ? Saisissez votre chance ! C’est l’une des plus belles occasion de marquer. En effet, il sera certainement dans une position plus défavorable que sa position de base, et vous aurez toutes vos chances.

Ça paraît évident, alors pourquoi il faudrait “penser” au rebond ? Tout simplement parce qu’il est très facile de se laisser abattre par la déception de ne pas avoir marqué au premier tir. Je vous décris la situation : suite à une erreur de l’équipe adverse, votre centre arrive à intercepter la rondelle et il bénéficie de l’échapée que votre équipe espérait tant pour pouvoir revenir au score. Il monte au filet et tente de battre le goaleur. Malheureusement, la puck rebondit sur son bouclier. Par chance, un des ailiers arrive à profiter du rebond, mais à nouveau le gardien l’empêche de marquer.

Dans de trop nombreux cas, le premier tireur ne prend pas le temps d’analyser ce qui se passe après avoir tiré. Il ne fait que manifester sa frustration en tapant son bâton sur la glace (ou autres, suivant le degré de frustration 😉 ). Pourtant, dans cette situation, s’il était revenu rapidement devant la cage, il aurait pu profiter du second rebond.
Gardez toujours à l’esprit qu’un rebond peut vous être favorable et qu’en cas d’échec, vous devez immédiatement revenir devant la cage pour retenter votre chance. Avec un bon snap-shot, ça pourrait rentrer !

Rebond de la rondelle devant un gardien

Jouer oui, mais avec sa tête

Devenir un bon joueur ne se fait pas du jour au lendemain. Cela demande de l’entraînement et une bonne vision de jeu. Mais au delà de ça, il suffit parfois de réfléchir un peu sur ses habitudes et son comportement. On se rend ainsi compte qu’il est assez facile d’éviter des erreurs simples, de gagner du temps sur la glace, ou encore d’avoir plus de chances de marquer. C’était l’exercice que je m’étais proposé de faire, et autant vous dire que ces techniques me servent maintenant à chaque entrainement !
Je vous laisse les tester et me faire un retour dans les commentaires !


Photos, dans l’ordre d’apparition :
– Joueurs sur le banc, par PhotoMIX-Company
– Pendant les explications d’un exercice, par Olivier Luzzi
– Joueur énervé, par bernd_lindner_98
– Rebond de la rondelle devant un gardien, par drumz63

Partagez ça !
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 1

Un commentaire

  1. La chaîne Youtube HockeyTutorial a posté il y a quelques années une vidéo qui est un excellent complément à cet article. Voici le lien, n’hésitez pas à aller la regarder, elle est vraiment bien ! 🙂
    https://youtu.be/aeoWDofAT5o

    Si vous ne comprenez pas l’anglais, aucun soucis, suivez cette astuce : activez les sous-titres “Anglais (générés automatiquement)” puis cliquez à nouveau sur “Paramètres” (la petite roue dentée) puis “Sous-titres” puis “Traduire automatiquement”. Et voilà! Les sous-titres sont en français !
    À utiliser sans modération pour toutes les vidéos en anglais sur le hockey! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *