1

Devenir arbitre ? Pourquoi pas !

Arbitre de hockey sur glace

5h20 du matin. C’est l’heure à laquelle je me suis réveillé ce samedi pour pouvoir me rendre à une formation pour devenir arbitre de roller-hockey. Associée à deux heures-et-demi de route pour aller à la formation, autant te dire que ma motivation était à toute épreuve ! 👊

En roller-hockey, c’est la Fédération Française de Roller et Skateboard¹ (FFRS) qui organise ce type d’événement. Elle permet aux licenciés qui le souhaitent de se former pour devenir arbitre à différents niveaux (D1 jusqu’à D5). Une fois le précieux sésame acquis, et en fonction du grade passé, il te sera possible d’arbitrer des matchs de régionale, pré-nat’ (N4), N3, etc… jusqu’à la ligue Elite. Avec le dernier grade, tu pourras même être appelé pour arbitrer des matchs internationaux. A noter : un arbitrage se fait contre une rémunération. C’est donc un excellent moyen de joindre l’utile à l’agréable. 👍

Dans cet article, je souhaitais te faire un retour à chaud de mon expérience de cette formation. Peut-être que je te donnerai l’envie de te lancer à ton tour !

1 – Pour la France. J’imagine qu’Hockey Québec doit organiser le même type d’évènements. Malheureusement, je ne connais pas les fédérations qui régulent la pratique en Belgique, en Suisse et dans les autres pays francophones. N’hésite pas à me les indiquer dans les commentaires si tu les connais !

Pourquoi devenir arbitre de roller hockey ?

Pour ma part, c’était la seconde fois que je passais l’examen. Mon échec cinq ans en arrière m’avait piqué à vif et je voulais me donner une seconde chance.

Non pas que je veuille absolument m’orienter dans la voie de l’arbitrage, mais je trouve que pour être un joueur complet, il est important de connaître toutes les facettes de son sport. C’est intéressant de pouvoir se mettre à la place de celui qui nous juge sur le terrain. Cela permet de bien comprendre comment il le fait et quelles sont ses contraintes. Et puis, si tu n’es pas très assidu dans le suivi des évolutions des règles au cours des années, cela te fera une excellente piqûre de rappel.

Pour les autres joueurs présents avec moi lors de la formation, les motivations étaient variées. Certains avaient déjà de nombreuses années d’arbitrage derrière eux et souhaitaient progresser au niveau suivant. D’autres, plus jeunes, cherchaient un moyen de gagner un peu d’argent dans le hockey tout en progressant dans leur sport. Il faut noter également que certaines régions de France manquent cruellement d’arbitres de roller hockey. Les clubs n’hésitent donc pas à pousser leurs joueurs à se former. 😉

Dans tous les cas, c’est un excellent moyen de rajouter des compétences à ton statut de joueur. Au cours des formations d’arbitrage, tu apprendras des subtilités du règlement qui peuvent, si elles sont bien utilisées, te donner un avantage au cours d’un match. Et, sauf si ton éthique sportive frise le minimum syndical, tu devrais normalement faire moins de fautes. En effet, tu en connaîtras les conséquences, plus ou moins graves, et joueras donc mieux 🙂

Formation arbitre roller hockey Nice

De la connaissance des règles à la communication non-verbale

Ça parait évident, et ça l’est, un bon arbitre doit connaître les règles du roller-hockey. Et sur ce point, attention, il y a des différences subtiles avec le hockey sur glace. On est d’accord, si tu connais les règles de la glace, cela t’aidera. Mais penche-toi quand même sur le règlement. Ce n’est pas aussi facile que simplement supprimer les hors-jeu et les dégagements interdits. Ce serait dommage de te faire avoir 😅

Malgré tout, il y a quelques éléments dans les règles qui montrent bien les origines du roller-hockey. Et en guise d’exemple, j’ai retenu cette anecdote : le code d’une faute pour “Charge”² est “INC”. On retrouve bien sûr ici le code de “charge incorrecte” du hockey sur glace.

Mais outre les éléments du règlement qu’il faut connaître, l’arbitre formateur a particulièrement insisté sur une compétence primordiale : la communication non-verbale. En tant qu’arbitre, tu vas devoir acquérir rapidement le respect des joueurs des deux équipes. Cela passe par ton comportement avant et pendant le match, ton patinage, ta tenue, et également ton travail d’équipe avec ton collègue arbitre. Mais avant tout, c’est ta capacité à rester juste tout le long du match qui fera de toi un bon arbitre de roller hockey. Chacune de tes décisions devra être faite sans hésitation et devra prendre en compte le contexte (temps, score et pression du match). En particulier, ton souci prioritaire sera la sécurité des joueurs. Pose toi toujours la question : “est-ce que j’aurais accepté que l’on me fasse ça ?”. Si la réponse est non, c’est que tu dois siffler la faute.

Tu le verras dans la section suivante, avoir une bonne communication verbale, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire ! 😄

2 – Toutes les charges sont interdites au roller-hockey. On doit toujours jouer le palet.

De la théorie à la pratique

Après une bonne matinée de notions théoriques, l’après-midi a été consacrée à la pratique et la démonstration des gestes. Le formateur a évaluer notre patinage via une courte séance d’échauffement et d’exercices. Puis des mises en situation nous ont été proposées (engagements, fautes, procédures de changement, etc…). Et là, autant te dire que c’est loin d’être facile. Tu dois d’une part connaître les bons gestes, mais aussi te placer correctement sur le terrain vis à vis des autres joueurs. Le formateur peut te demander par exemple de siffler une faute, la signaler au joueur et aux équipes, la présenter à la table de marque, engager la procédure de changement (lever la main pendant 5 secondes, etc…) puis finalement faire l’engagement. Lors de chacune de ces étapes, tu dois parler clair et fort, et tes gestes doivent être précis et largement visibles. Pour tout te dire, je pense qu’il faut une certaine forme de sens théâtral pour être bon dans cette partie de l’évaluation.

Je pense que l’une des meilleures manières pour s’entraîner est d’arbitrer le plus possible lors des trainings. Pense à travailler aussi ton assurance, et pourquoi pas faire un peu de théâtre pour être plus à l’aise devant les autres. Ah ! Et surtout, observe les arbitres de haut-niveau. Tu verras ainsi leurs attitudes et gestes sur le terrain, et observeras leur manière de faire lorsqu’ils se présentent à la table de marque. Aussi, filme toi, et vois les différences ! Je suis sûr que si tu es débutant dans l’arbitrage, tu constateras que tes gestes ne sont pas suffisamment précis et visibles.

Bref, si tu souhaites passer cette partie haut la main, apprends bien les procédures de changement et d’engagement, ainsi que la gestuelle de l’arbitrage. Et surtout, travaille ta confiance en toi lors de toutes tes interventions en tant qu’arbitre. 👍

Des exigences fortes

Après la pratique, un temps a été consacré au décompte des pénalités (2 min, 5 min, exclusion, MPM, etc…). C’est une partie où tes connaissances du règlement seront mises à l’épreuve car ce n’est pas la plus simple. Et tu devras également faire appel à ton esprit logique et mathématique. En effet, entre les pénalités mineures, majeures, simultanées, la mise en place d’un substitut ou non, et les pénalités induites, autant te dire qu’il faudra être concentré lors des exercices. La fin de la formation a été consacrée à la visualisation de certaines fautes en vidéo. Une excellente manière de se rendre compte que ce n’est pas toujours évident de constater une infraction.

S’en est suivi l’examen sur table pendant une quarantaine de minutes. Et même si j’avais déjà raté la formation une fois, je t’avoue que j’ai été à nouveau impressionné par le niveau demandé. Le temps passe vite et tu ne peux pas vraiment prendre le luxe d’hésiter sur les questions. Tu dois avoir une connaissance claire du règlement, des documents à remplir (rapport de match et d’incident), de la gestuelle, ainsi que du décompte des pénalités comme vu juste avant. Je vais être honnête avec toi : je ne sais pas du tout si je vais réussir 😅 J’avais lu rapidement le règlement avant la formation, et j’ai bien senti que cela ne serait peut être pas suffisant pour le test. On sent que la FFRS souhaite garder un niveau d’arbitrage assez élevé. Il faut donc être pleinement investi si tu souhaites passer l’examen sans problème.

Pour ma part, je t’annoncerai ma réussite ou mon échec dans les commentaires de l’article dans quelques jours 😉

Maillot arbitre roller hockey 2019

Envie de devenir arbitre de roller hockey ?

Être arbitre, ce n’est donc pas seulement connaître les règles et savoir patiner. Il faut avoir de l’assurance, savoir se faire respecter sur le terrain. Tu es là pour représenter ta fédération, prendre les décisions en cas de litige et être juste et impartial. Mais bien sûr, tu es humain, et si tu es aussi joueur et que tu lis ces lignes, souviens-toi que lors d’une game, il peut t’arriver de faire des erreurs. Et bien, pour un arbitre, c’est la même chose 😉

Si cet article a confirmé ton envie de devenir un zèbre (comme on les appelle parfois), n’hésite pas à te rapprocher de ta ligue ou ta fédération. Des formations sont régulièrement organisées dans toute la France. Pour le Québec, la Suisse et la Belgique, le processus doit être similaire.

Finalement, n’hésite pas à partager tes expériences dans les commentaires, c’est toujours intéressant pour la communauté !


Quelques ressources :
– Lien vers le
règlement de roller-hockey de la FFRS (si le lien ne fonctionne plus, ou n’est plus à jour, va sur le site de la FFRS, puis “Nos sports” / “Roller hockey” / “Règlements sportifs” et recherche le ” Règlement Sportif Général – Dispositions particulières au Roller Hockey”
– Lien vers le règlement de hockey sur glace de la FFHG (si le lien ne fonctionne plus, ou n’est plus à jour, va sur le site de la FFHG, puis “Arbitrage” / “Règles du jeu IIHF”. D’autres ressources très bien faites sont disponibles à l’onglet “Arbitrage” / “Kit arbitrage”.


Photos, dans l’ordre d’apparition :
– Arbitre de hockey sur glace, par Luckylife11
РFormation arbitrage roller-hockey, par moi-m̻me

(n’ayant pas pris le temps d’avoir les autorisations explicites des personnes pour le blog, j’ai préféré flouter les visages. Si tu reconnais quelqu’un, n’hésite pas à lui faire part de cet article pour qu’il puisse entrer en contact avec moi ! 🙂
– Maillot d’arbitre de roller hockey en 2019, FFRS


Remerciements :
Un grand merci à Yohann Labreux pour sa formation d’excellente qualité, ainsi qu’au club des Nounours de Nice pour l’accueil de cette journée de formation.
Également, merci aux autres joueurs qui sont venus passer l’examen. Les échanges étaient riches en enseignements !
👍

Tu as aimé cet article ? Clique ci-dessous ! 👍 Un grand merci pour ton soutien 😃
  •  
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  1. Yes ! Cette fois-ci, je l’ai eu ! Je suis donc officiellement arbitre de niveau D2 pour le roller-hockey ! 😀
    Autant vous dire que je suis plutôt content, vu la difficulté du test.
    J’écrirai certainement un prochain article pour décrire mon premier arbitrage “officiel”, stay tuned !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.