0

Je me lance un défi de fou !

Si vous ĂȘtes lecteurs de Technique-Hockey depuis ses premiers jours, vous savez que l’objectif de ce blog est de faire progresser les joueurs qui le souhaitent dans leur pratique du hockey sur glace et du roller-hockey. Ça passe par de nombreuses choses comme les tactiques collectives, les techniques individuelles, le maniement de bĂąton, le tir, le matĂ©riel, etc…. Par contre, je n’ai pas la prĂ©tention de vouloir aider les joueurs vraiment expĂ©rimentĂ©s, n’ayant pas le niveau suffisant pour cela. Mon idĂ©e est plutĂŽt d’apporter aux pratiquants de niveaux loisir et intermĂ©diaire un support qui leur permet d’aller plus loin dans leur jeu.

Et parmi ces joueurs, il y a en un qui est ultra motivĂ© : c’est moi. Et oui ! 😄 On dit souvent que la meilleure maniĂšre d’apprendre quelque-chose, c’est de chercher Ă  l’expliquer Ă  d’autres en mĂȘme temps. Ce n’est pas pour rien que le slogan de Technique-Hockey est “Ensemble, devenons de meilleurs joueurs !“. À travers les articles que j’Ă©cris, je vous avoue que j’apprends aussi Ă©normĂ©ment et c’est un vrai plaisir.

Dorian - Technique Hockey

Avec le confinement de ces derniers jours, il m’est venu une idĂ©e pour accĂ©lĂ©rer encore plus ma progression : me lancer dans un dĂ©fi. J’aimerais relever un challenge, un vrai ! Un qui me poussera Ă  dĂ©passer ma zone de confort, et qui m’amĂšnera au niveau suivant dans mon hockey.

Alors, pour que ce dĂ©fi soit intĂ©ressant pour moi et surtout pour vous, j’ai pris le temps de bien y rĂ©flĂ©chir. Je vais vous en donner tous les dĂ©tails ici. Je vous indiquerai ce que je veux accomplir et ce vers quoi je veux qu’il m’amĂšne.
Mais avant ça, j’aimerais vous en dire un peu plus sur moi et d’oĂč je pars. En effet, on ne peut voir le chemin parcouru que si on connaĂźt le point de dĂ©part 😉

D’oĂč je pars ?

Mais qui suis-je au fait ?

Quelques mots pour me prĂ©senter rapidement : je m’appelle Dorian Lager, Français de nationalitĂ© mais QuĂ©bĂ©cois de cƓur 😉 Je vis avec ma femme, Dounia, qui est aussi ma meilleure coĂ©quipiĂšre, et mon petit garçon plein de vie, Souan.

Dounia et Dorian - Technique-Hockey

CĂŽtĂ© hockey, je pratique depuis une dizaine d’annĂ©es. Je dis une “dizaine” parce que le jour oĂč j’ai commencĂ© est un peu flou pour moi. En vrai, j’ai donnĂ© mes premiers coups de patin sur la glace de Lyon (France) Ă  l’Ăąge de 16 ans. C’est Ă  20 ans, lorsque je suis parti vivre au QuĂ©bec, Ă  MontrĂ©al, que j’ai dĂ©couvert le plaisir de jouer au hockey.

Je me souviendrai toujours de ce premier match. C’Ă©tait un dimanche matin, dans le quartier de CĂŽte-des-Neiges, au Parc Jean-Brillant. J’avais empruntĂ© un des vieux bĂątons de mon colocataire, et avait rejoint le petit groupe de joueurs qui s’Ă©tait formĂ© cette matinĂ©e lĂ . Et voilĂ , en l’espace d’une heure de jeu, j’avais Ă©tĂ© contaminĂ© par le virus (heureusement, bĂ©nin celui-lĂ , haha! đŸ˜· #Wemisshockey). AprĂšs cette partie, j’ai continuĂ© de jouer au hockey (ou plutĂŽt au pond-hockey) de temps Ă  autre, sans vĂ©ritable rĂ©gularitĂ©.

Pond hockey - Photo par Braden Barwich via Unsplash

Ce n’est que deux ans plus tard, de retour en France et aprĂšs avoir trouvĂ© mon premier emploi, que l’opportunitĂ© s’est prĂ©sentĂ©e. L’entreprise dans laquelle je travaillais (et travaille toujours d’ailleurs) avait une Ă©quipe de roller-hockey. Ni une, ni deux, je me suis inscrit ! Et c’est avec cette Ă©quipe (appelĂ© la “Chopper Squad“) que j’ai dĂ©butĂ© et jouĂ© mes premiers matchs en compĂ©tition.

Quelque-chose qui a tout changé

En 2013, alors que mon Ă©quipe et moi allions disputer la petite finale de notre championnat (niveau rĂ©gional Ă  l’Ă©poque), un Ă©vĂ©nement personnel a bouleversĂ© ma vie. Mon pĂšre est tombĂ© gravement malade d’une infection pulmonaire. Lorsque la bataille pour la troisiĂšme place a eu lieu, j’ai donnĂ© tout ce que j’avais, je voulais absolument ramener une victoire. Malheureusement le score final en a dĂ©cidĂ© autrement. Une semaine aprĂšs, alors que je rendais visite Ă  mon pĂšre Ă  l’hĂŽpital, il m’a demandĂ© si nous avions gagnĂ©. Je n’ai pas pu lui mentir et lui ai annoncĂ© notre dĂ©faite. Le lendemain, il Ă©tait placĂ© dans le coma sous respirateur, et finit par dĂ©cĂ©der deux jours plus tard…

Perfusions, par Insung Yoon via Unsplash

Mon pĂšre n’Ă©tait pas un joueur de hockey, il n’aimait d’ailleurs pas tellement le sport. Et bien sĂ»r, je ne pense pas que notre dĂ©faite ait eu un quelconque impact sur son dĂ©cĂšs. Mais il s’agissait de notre toute derniĂšre discussion. Et ne pas avoir pu lui annoncer une victoire m’a profondĂ©ment affectĂ©.

Depuis, ma passion pour le hockey n’a fait que grandir. En 2015-16, j’ai pris une annĂ©e sabbatique pour passer un Master STAPS* et travailler pour une marque de hockey française : Oxelo Hockey, devenue Oroks depuis. J’ai eu l’opportunitĂ© de jouer avec plusieurs Ă©quipes (la R2 du Seynod RILH, les Wild Ducks de Villeurbanne, la Oxelo Hockey Team) et participer Ă  de supers championnats (l’Upper puck de Vitry le François et l’Indoor Pond Hockey Classic Ă  Antwerp en Belgique). Une excellente annĂ©e pour moi, tant cĂŽtĂ© hockey, que professionnel ou personnel, puisque c’est cette annĂ©e que j’ai rencontrĂ© celle qui est devenue ma femme aujourd’hui.

* Pour les lecteurs QuĂ©bĂ©cois, le master STAPS est un diplĂŽme de niveau MaĂźtrise en sciences des sports. Celui que j’ai passĂ© est spĂ©cialisĂ© en ingĂ©nierie d’Ă©quipements sportifs (skis, raquettes de tennis, bĂątons de hockey, etc…) 😉

Dorian - Oxelo Team - Technique-Hockey
Le dĂ©but d’une petite aventure

En 2019, alors que Souan vient de naĂźtre, je deviens irrĂ©gulier dans ma pratique, prĂ©fĂ©rant mettre ma famille au premier plan avant ma passion. Je me rends alors vite compte que ma progression stagne et que je n’arrive plus Ă  amĂ©liorer mon jeu. Il me faut un moyen de continuer Ă  “faire du hockey”, tout en restant proche de ma famille. C’est ainsi que je dĂ©cide de lancer un blog. Technique-Hockey est nĂ© ! 😉

Finalement, depuis la crĂ©ation du site, je n’ai jamais fait autant de hockey dans ma vie. Je ne passe plus une journĂ©e sans dĂ©couvrir un nouvel aspect de ce merveilleux sport. Pour le dĂ©veloppement du blog, j’essaie de m’inspirer de ce que font les anglo-saxons : Jeremy Rupke (HowToHockey), Brandon Barber (Pavel Barber), Chris Kibui (Hockey Tutorial) ou encore Andrew Telfer (Nasher). Je le fais bien sĂ»r avec les moyens que j’ai Ă  ma disposition et ma touche personnelle, mais surtout avec l’envie de vous en faire profiter un maximum.

Pavel, Nasher, Jeremy - Technique-Hockey 2

Comme je le disais plus haut, je n’ai malheureusement pas dĂ©marrĂ© le hockey trĂšs jeune. J’ai donc pas mal de retard face Ă  certains joueurs plus expĂ©rimentĂ©s. Mais la passion est lĂ , plus que jamais, et j’aspire bien Ă  combler ce retard. Évidement, je ne parle pas d’atteindre un niveau professionnel. Mais si je pouvais devenir l’un des joueurs sur lesquels mon Ă©quipe peut vraiment compter pour gagner, ce serait dĂ©jĂ  super. Vous savez, ces gars qui vous font des passes en or, ou ceux qui sont capables de dribbler trois joueurs adverses, remonter Ă  la cage et marquer avec un style dĂ©mentiel. Ça vous parle, non? 😄 Bon, et bien voilĂ  toute l’envergure de mon dĂ©fi !

Dans quel défi je veux me lancer et pourquoi ?

Bon, autant ĂȘtre honnĂȘte, il va me falloir travailler fort pour avoir le niveau que je vise. J’ai donc dĂ©cidĂ© de couper ce “grand dĂ©fi” en de plus petits, qui seront plus faciles Ă  atteindre.

Mais par quoi commencer ? La prĂ©cision au tir, le patinage, l’entrainement physique, le jeu collectif ? C’est certain que tout ces points sont importants pour ĂȘtre un bon joueur de hockey. Mais j’ai prĂ©fĂ©rĂ© revenir Ă  la base. Ce dont aucun joueur de hockey ne peut se passer : le maniement de rondelle.

Ça peut paraĂźtre Ă©vident et ça l’est, c’est en maniant son bĂąton rapidement et correctement qu’on arrive Ă  rĂ©ceptionner une passe, transporter la rondelle, dĂ©jouer un ou plusieurs (!) joueurs et enfin, battre le gardien. Je suis fan de ceux qui “ont des mains” et qui sont capables de faire des mouvements Ă  s’en briser les poignets. Parmi eux, Connor Mc David, Sydney Crosby, Patrick Kane ou encore Pavel Datsyuk (la liste Ă©tant bien sĂ»r non exhaustive). Mais il y a aussi quelques-uns de mes coĂ©quipiers, dont j’admire la capacitĂ© Ă  se sortir de situations incroyables 😉

A aujourd’hui, il m’arrive encore trop souvent de manquer de maĂźtrise. Soit ma palette touche le dessus de la puck, soit je la manque tout bonnement en situation de pression. Et face au gardien, je ne suis pas encore assez rapide pour le feinter et le mettre en rĂ©elle difficultĂ©.

Je souhaite donc amĂ©liorer tout ça. Et comme il n’y a que l’entraĂźnement qui pourra m’apporter de meilleures mains, j’ai dĂ©cidĂ© de le faire rĂ©guliĂšrement. Voici donc mon premier challenge :

Faire une session de maniement de bĂąton par jour
et ce, pendant un an !

Les sessions dureront entre 10 et 20 minutes en moyenne. Comme je suis jeune papa, il me sera peut ĂȘtre parfois difficile de gĂ©rer l’emploi du temps, c’est pourquoi je m’autoriserai Ă  rĂ©duire la durĂ©e de certaines sessions d’entraĂźnement, pour les rattraper ensuite le lendemain. Mais l’objectif est clair, comme le disent les anglo-saxons, “NO DAYS OFF !“. đŸ’Ș 😈

Qu’est-ce que ce challenge peut m’apporter ?

L’idĂ©e dans ce dĂ©fi, c’est de faire en sorte que le maniement de bĂąton devienne une habitude. Un peu comme se brosser les dents chaque jour on dira ! 😅
Mais pour savoir si je progresse, et que ces entraĂźnements journaliers vont bien servir Ă  quelque-chose, il me faut un moyen pour mesurer ma progression. Ce sera Ă©galement une excellente maniĂšre de rester motivĂ©. Parce qu’on est d’accord, sur une annĂ©e, il est fort possible que j’ai quelques coups de mou ! Haha !

La vitesse de maniement

La premiĂšre chose que je vais mesurer est ma vitesse de maniement. J’utiliserai les mĂ©thodes que j’ai dĂ©taillĂ©es dans cet article : 2,5 mĂ©thodes pour mesurer sa vitesse de maniement de rondelle.
Aujourd’hui, je suis capable de manier la rondelle a une vitesse moyenne de 3 touches/seconde. Autrement dit, je touche trois fois la rondelle en une seconde, coups droits et revers mĂ©langĂ©s.
A la fin de mon challenge, j’aimerais atteindre les 4 touches/seconde. Pour vous donner une idĂ©e, cela se situe entre ça et ça.

Maniement de rondelle - Technique-Hockey
L’Infinite Dangles Challenge

La seconde chose oĂč je peux avoir un suivi prĂ©cis de ma progression, c’est le Rogers Infinite Dangles Challenge. Aujourd’hui, en respectant l’espacement demandĂ© de 18 pouces / 46 cm (cette distance a une grande influence sur le challenge ! Faites le test !), j’arrive Ă  faire entre 10 et 11 huit horizontaux. Mon objectif est d’atteindre un score de 17, soit une augmentation de 50%. On est loin du niveau de Pavel Barber, mais ça reste une belle progression 😉

Le juge de paix

Finalement, le troisiĂšme Ă©lĂ©ment que je vais suivre dans ma progression reprĂ©sente un peu le “juge de paix”, celui qui va vraiment dĂ©terminer si je progresse ou non. A votre avis, quel est, au final, le but de tout joueur de hockey pendant un match* ? Yes, j’imagine que vous l’avez devinĂ©, c’est bien sĂ»r de marquer le plus de buts possibles đŸ„…

Et dans cette discipline, il faut bien avouer que je suis loin d’ĂȘtre un bon scoreur. Autant pendant les matchs d’entraĂźnement, je marque rĂ©guliĂšrement un ou deux buts et fait quelques assistances, autant pendant les compĂ©titions, la feuille de match reste souvent vierge de mon numĂ©ro…
Je veux donc corriger le tir (oui, elle Ă©tait facile 😇) et me donner un objectif ambitieux.

* A part prendre un maximum de plaisir en jouant 😉

Dorian avec le Seynod Roller Hockey - Technique-Hockey

En 2018/19, j’ai engrangĂ© 0 but et seulement 1 assist’ pour 8 matchs jouĂ©s, soit un ratio de 0,125 (1/8). En 2019/20, 0 but/aide pour 2 matchs jouĂ©s (on voit bien la baisse d’implication dont je parlais prĂ©cĂ©demment 😅). Mon objectif est simple : multiplier par quatre mes statistiques. Autrement dit, passer Ă  un ratio de 0,5, soit un but ou une passe dĂ©cisive tous les deux matchs. Ça pourra sembler peu pour certains joueurs, beaucoup peut-ĂȘtre pour d’autres, mais il me semble que pour moi, c’est un objectif honnĂȘte et suffisamment motivant vis Ă  vis de mes stat’ actuelles 😉

Ah ! J’oubliais ! Cet objectif se dĂ©roulera sur tous les matchs de la saison 2020/21, me laissant ainsi le temps de progresser un peu en maniement. Et comme j’aime ĂȘtre totalement transparent avec vous, toutes les statistiques seront disponibles sur la page dĂ©diĂ©es de la FFRS**.

Bon, et bien maintenant, il n’y a plus qu’Ă  ! đŸ’Ș 🏒

** FĂ©dĂ©ration Française de Roller-Hockey. Le championnat (prĂ©-nat’ ou rĂ©gional) sera indiquĂ© en septembre 2020. Pas de championnat en glace, je ne joue qu’en loisir pour le moment 😉

Comment je peux vous en faire profiter ?

Relever ce challenge tout seul dans mon coin dans l’unique but de me faire progresser n’est pas vraiment en accord avec les valeurs du blog. J’aimerais vraiment vous faire profiter ce que j’apprends tout au long de cette annĂ©e, que ce soit au travers de mes rĂ©ussites ou de mes Ă©checs.

Pour cela, je vous propose de vous faire un point chaque mois. Ce sera l’occasion pour moi de vous montrer Ă  quel niveau je suis rendu, vidĂ©os Ă  l’appui si possible. Et surtout, je pourrai vous donner mon retour sur ce qui m’a fait progresser, ou pas. Le but final ? Faire en sorte que si l’un d’entre vous souhaite aussi s’amĂ©liorer en maniement de bĂąton, il puisse utiliser toute l’expĂ©rience de cette annĂ©e qui se sera Ă©coulĂ©e.

D’ailleurs, en passant, si certains veulent me suivre dans ce dĂ©fi, vous ĂȘtes bien sĂ»r les bienvenus ! Une petite compĂ©tition saine, c’est toujours profitable pour tout le monde ! 😜

Alors rendez-vous dans un mois !

Humm… en fait, pas tout Ă  fait… comme vous avez pu le voir Ă  la fin de la vidĂ©o, j’ai d’ores et dĂ©jĂ  commencĂ© le dĂ©fi ! 😉

En effet, avant de me lancer dans un tel challenge, j’ai quand mĂȘme voulu voir si j’allais rĂ©ellement ĂȘtre capable de mettre en place un entraĂźnement journalier. J’ai dĂ©marrĂ© le 30 mars 2020, et Ă  l’heure oĂč j’Ă©cris ces lignes, j’en suis au jour J27 / 365, sans un seul ratĂ©. Je pense donc que je pourrai trĂšs rapidement vous faire un retour sur mon premier mois !

Avant de partir, dites moi ce que vous pensez de ce challenge dans les commentaires , ça m’intĂ©resse ! J’ai hĂąte de vous lire ! 👍


Photos, dans l’ordre d’apparition :
– Moi-mĂȘme, travaillant au dĂ©veloppement du site
😃
– Ma compagne et moi, photo par Boris Patzek (un photographe exceptionnel !)
– Partie de pond hockey, par Braden Barwich via Unsplash
– Perfusions, par Insung Yoon via Unsplash
– Moi-mĂȘme avec l’Oxelo Hockey Team lors de l’Upper Puck 2016, photo par Myriam Leprince
– Coach Jeremy, Nasher et Pavel Barber via le twitter de HockeyShot.com
– Moi-mĂȘme maniant le palet, vidĂ©o personnelle
– Moi-mĂȘme au cours d’un match avec le Seynod RILH
– Joueurs de hockey se serrant la main, par Mark6mauno via Flickr

Partagez ça !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *