0

Comment apprendre à freiner au roller hockey ?

Savoir freiner au roller hockey, c’est une habileté indispensable. D’une part pour éviter de venir s’aplatir contre la balustrade ! (ça sent le vécu 😅) Mais aussi parce que le jeu change constamment de direction. Il faut donc être capable de maîtriser sa vitesse et repartir dans l’autre sens le plus rapidement possible si on veut être un joueur efficace sur le terrain.

Si tu débutes le roller hockey, ou si tu viens du hockey sur glace, c’est probablement l’une des premières choses que tu vas vouloir apprendre. Dans cet article, je te propose de voir trois freinages qui te permettront de maîtriser ta vitesse dans toutes les situations. Les deux premiers seront plutôt adaptés si tu découvres le patinage. Le dernier viendra après quelques mois de pratique. Si tu viens de la glace, tu peux partir directement sur celui-ci, puisque tu devrais normalement déjà connaître les deux premiers.

Alors, tu as envie de savoir enfin freiner correctement sur le terrain ? Let’s go !

Comment freiner au roller hockey - Freinage classique - Technique Hockey

Le freinage en T

A quoi ressemble un freinage en T ?

Clairement, ce n’est pas le freinage le plus “sexy”, ni le plus efficace. Mais il a le mérite d’être facile à apprendre et c’est un très bon point de départ. Il tire son nom de la forme que font les patins lorsqu’il est exécuté.

Comme une vidéo est souvent plus parlante qu’un long texte, je te laisse regarder à quoi il ressemble ci-dessous :

Comment freiner au roller hockey - Freinage en T - Technique Hockey

Globalement, le freinage en T consiste à laisser trainer un patin derrière toi pour réduire ta vitesse. Plus tu appuies sur ce patin, plus celle-ci diminuera rapidement.

Comment freiner en T au roller hockey ?

Pour l’exécuter, il te faut placer l’intégralité de ton poids sur l’une de tes deux jambes. Choisis ta jambe forte dans un premier temps, ce sera plus facile. C’est celle avec laquelle tu te rattrapes lorsque tu bascules en avant. Pense à bien plier le genou pour améliorer ta stabilité.

Freinage en T - Plier le genou avant - Technique Hockey

Ensuite, laisse trainer le second patin en le plaçant derrière toi. Il doit alors former un angle droit avec celui à l’avant (d’où le nom “freinage en T”).

Comment freiner au roller hockey - Freinage en T - Technique Hockey

Évite de laisser ce patin partir en arrière dans ton dos (voir la croix rouge sur la photo ci-dessus). Il risque de te déséquilibrer si tes épaules ne compensent pas. C’est ce qui se passe sur la vidéo ci-dessous :

Freinage en T au roller hockey - Erreur à ne pas faire - Technique Hockey

Deux petites choses à savoir !

Les épaules et le regard sont des éléments clefs dans ce freinage. Il faut impérativement qu’ils soient dirigés vers là où tu vas. Si tu tournes légèrement tes épaules (ou ton regard) vers l’intérieur, tu partiras automatiquement en rotation. Avec peut-être une chute à la fin… 😅 Ne néglige pas ce point, c’est l’erreur la plus courante. Donc garde tes épaules droites et regarde face à toi 😉

Freinage en T - Epaules droites et regard devant - Technique Hockey

En parlant de chute ! Ne t’inquiète pas trop, c’est sûr que tu tomberas une ou deux fois en apprenant à freiner ! 😄 Ça fait partie du processus d’apprentissage. Alors met bien tes protections, et tout devrait bien se passer 😉

Le freinage en “chasse-neige”

Pourquoi le “chassse-neige” et comment s’en servir ?

Si tu fais du ski l’hiver, tu ne devrais pas être perdu, c’est pratiquement la même chose ! C’est d’ailleurs de ce sport que vient le nom de “chasse-neige” 😄

Cette fois encore, ce n’est pas la manière la plus efficace de freiner au roller hockey. Mais ce freinage est excellent pour ajuster sa vitesse lorsqu’on est lancé. Je l’utilise d’ailleurs régulièrement en match, souvent en utilisant une seule jambe sur les deux.

Comment freiner au roller hockey - Freinage chasse-neige - Technique Hockey

Comment l’exécuter ?

Apprendre le “chasse-neige” n’est pas très compliqué. Il te faut être équilibré sur tes deux jambes et former un V inversé avec tes deux patins. Pour ça, écarte tes deux patins d’une distance légèrement supérieure à la largeur de tes épaules. Puis rentre tes genoux vers l’intérieur, ça devrait faire automatiquement tourner tes patins.

Comment freiner au roller hockey - Freinage chasse-neige - Technique Hockey

En le faisant, tu vas constater qu’ils se rapprocheront l’un de l’autre. Pour freiner, il te suffit alors de chercher à les éloigner en forçant sur tes muscles abducteurs (ceux qui te permettent de lever la jambe sur le côté).

Concrètement, tu devrais ressentir une force dans la direction des flèches sur la photo ci-dessous. Plus la pression que tu appliques est élevée, plus tu freineras rapidement.

Freinage chasse-neige - Forces à appliquer - Technique Hockey

Quelques points à savoir

Tu peux regarder tes patins dans un premier temps pour t’aider. Mais pense à garder le dos droit et à lever la tête dès que tu maîtriseras mieux ce freinage.

A noter que si tu vas un peu vite, il peut arriver que l’un de tes deux patins dérape. Ce n’est pas grave en soi mais ça peut te déséquilibrer. Alors garde bien tes genoux fléchis, comme d’habitude 😉

Comment freiner au roller hockey - Freinage chasse-neige de face - Technique Hockey

Le freinage classique au roller hockey

Le powerslide

Le “powerslide” est la façon de freiner la plus classique au roller hockey. Cette fois-ci, on ne parle plus d’ajustement de vitesse, c’est un freinage d’urgence qui va te permettre de suivre ou déjouer un adversaire.

Comment freiner au roller hockey - Freinage classique - Technique Hockey

Si tu viens du hockey sur glace, il est possible que tu te demandes pourquoi on n’utilise pas simplement un freinage parallèle (très habituel en glace). Tu le verras juste après, il est beaucoup plus difficile (et casse-gueule ! 😄) à exécuter au roller hockey.

Avant toute chose, pour faire un powerslide, tu dois suffisamment maîtriser la marche arrière, ainsi que les transitions avant/arrière. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à cliquer sur ces deux liens pour apprendre ça rapidement.

Le powerslide consiste à effectuer une transition avant/arrière (en ouvrant les hanches) tout en utilisant le pied avant pour déraper et freiner.

Comment exécuter ce freinage d’urgence ?

Pour le lancer, il va te falloir effectuer un virage sec en appuyant sur la jambe extérieur au virage. Tu devrais alors entendre un couinement caractéristique. Dans le même temps, puisque tout ton poids est sur cette jambe, tu vas pouvoir soulever le pied interne au virage et le tourner pour le mettre en marche arrière. C’est pour effectuer ce mouvement que tu dois maîtriser la transition avant/arrière.

Freinage classique - Ouverture de hanche - Technique Hockey

1 – Rotation du patin arrière et ouverture des hanches. Le patin avant n’a pas encore entamé son virage. Le poids du corps est entièrement porté sur l’avant pour libérer le patin arrière.

Freinage classique - Début du virage patin avant et transfert de poids - Technique Hockey

2 РLe pied arri̬re finit sa rotation pendant que le patin avant d̩marre son virage sec. En m̻me temps, le poids est progressivement bascul̩ sur la jambe arri̬re.

Une fois que ton pied interne est en marche arrière, bascule le reste de ton poids sur cette jambe et plie le genou pour stabiliser ta position. Ce transfert de poids est super important car c’est lui qui va te permettre de déraper, freiner et éviter de continuer le virage.

Freinage classique - Dérapage du patin avant - Technique Hockey

Le patin de la jambe qui a effectué le virage doit maintenant faire un angle droit avec la direction dans laquelle tu vas. Il doit également être suffisamment penché pour pouvoir déraper. Le réglage de cet angle est assez fin : plus il est couché sur le sol, plus tu déraperas. A contrario, plus ton patin sera droit et plus tu auras d’accroche pour freiner. Il va te falloir un bon nombre d’essais pour trouver le bon angle. Et probablement pas mal de chutes. Ne baisse pas les bras, met tes protections et essaie encore et encore, tu vas y arriver 😉

Freinage classique - Vue de dessus - Technique Hockey

Des trucs pour t’aider avant de te lancer

Le powerslide est un freinage exigeant physiquement. Il faut notamment stabiliser la jambe qui dérape pour éviter qu’elle ne parte d’un côté ou de l’autre. C’est là que tes muscles du tronc entrent en jeu 😉

Observe les traces laissées au sol pour vérifier ce point. Si elles sont bien parallèles, c’est parfait !

Freinage classique au roller hockey - Erreur à ne pas faire - Technique Hockey

Dans cette vidéo, la jambe qui dérape est mal stabilisée. Je dois forcer pour la ramener dans le bon axe. À éviter ⚠️

Dans la vidéo ci-dessous, c’est beaucoup mieux ! 👍😉

Comment freiner au roller hockey - Freinage classique de face - Technique Hockey

Il te faudra aussi bien stabiliser ta position sur la jambe d’appui (celle qui va en marche arrière). A force de faire des essais, tu peux vite être fatigué.
Fait attention à ce point parce que le powerslide demande une bonne coordinations de tous les mouvements. Plus la fatigue s’installe, plus le risque de chute augmente à cause d’un mauvais enchaînement dans les mouvements.

Un dernier point à propos du regard. Pour débuter, je te conseille de l’orienter vers là où tu veux freiner. Ça t’aidera à trouver le bon dosage entre freinage et dérapage. Ensuite, avec l’habitude, tu pourras regarder là où se passe le jeu, et donc anticiper ton prochain mouvement.

Freinage classique - Orientation du regard - Technique Hockey

Bonus : freiner en parallèle au roller hockey

Autant c’est le freinage le plus utilisé au hockey sur glace, autant en roller hockey, il est assez difficile à maîtriser. Et si tu viens de la glace, la première fois que tu as dû essayer de freiner en parallèle, ça a dû ressembler à ça 😜

Freinage parallèle au roller hockey avec chute - Technique Hockey

Au roller hockey, la répartition du poids entre les deux patins doit être parfaite. La zone d’équilibre est beaucoup plus fine qu’en glace. L’inclinaison des deux patins est également un point sensible. Elle dépend du revêtement sur lequel tu joues, de la dureté de tes roues, et de leur usure !

Bref, le freinage parallèle est l’une des manières les moins stables pour freiner au roller hockey, et tu l’auras compris, je préfère éviter de l’utiliser. D’ailleurs, je ne le maîtrise pas parfaitement (c’est peut être pour ça que je ne l’aime pas trop 😄) et je me vois donc mal te l’expliquer. Du coup, je te laisse te faire ta propre expérience ! 😁

Comment freiner au roller hockey - Freinage parallèle - Technique Hockey

Cet article t’a aidé ? Partage le !

Avec ces trois techniques, tu as tout ce qu’il faut pour savoir comment freiner lors de tes matchs de roller hockey. Que ce soit pour simplement diminuer ta vitesse ou faire un stop net et franc, elles ont chacune leurs avantages et inconvénients et je les utilise encore toutes, même après plusieurs années de pratique.

Pense aussi à t’entraîner avec ta jambe “faible” une fois que tu maîtrises un freinage avec ta jambe “forte”. On a toujours un côté qu’on préfère, mais c’est important de maîtriser les deux car tu ne sais jamais dans quelle situation tu te trouveras en match 😉

Freinage classique avec la jambe faible - Technique Hockey

Pour finir, si cet article t’a aidé, n’hésite pas à le partager à l’un de tes coéquipiers qui pourrait aussi en avoir besoin. Il est fait pour ça ! Et si tu veux soutenir Technique-Hockey, tu peux aussi aimer la page Facebook 👍 Ça permet de donner plus de poids au site, et surtout, ça m’encourage à te proposer encore plus de contenu ! A très vite ! 😃


Crédits photos :
Toutes les photos et vidéos sont des créations personnelles, réalisées pour cet article !
🙂

Partagez ça !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *